Réserver

Théâtre de l’Union

Durée : 1h20

À partir de 11 ans

mer. 29 janv.

20h

jeu. 30 janv.

19h

ven. 31 janv.

19h

Distribution

Avec Damien Baudry, Élise Douyère, Michel Galera, Ange Melenyk, Redwane Rajel, Jean Ruimi, Bernard Traversa, Ludovic Velon

Scénographie et lumière Éric Soyer

Assistante à la mise en scène Lucia Trotta

Assistant à la mise en scène Guillaume Lamber

Direction technique Emmanuel Abate 

Direction technique adjointe Thaïs Morel

Costumes Isabelle Deffin

Création sonore Philippe Perrin, François Leymarie

Renfort assistant David Charier 

Régie son Philippe Perrin, Fany Schweitzer

Régie lumière Jean-Pierre Michel

Régie plateau Ludovic Velon

Construction décors Thomas Ramon – Artom

Accessoires Frédérique Bertrand

Avec l’accompagnement de Jérôme Guimon de l’association Ensuite

Production

Production Compagnie Louis Brouillard / Coproduction La MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis à Bobigny, La Coursive – Scène Nationale de La Rochelle, le Festival d’Automne à Paris, le Théâtre de Brétigny-sur-Orge, Points-Communs – Nouvelle Scène Nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise, le Printemps des Comédiens / Avec le soutien du Théâtre de l’Agora – Scène Nationale de l’Essonne / Ce spectacle n’aurait pas vu le jour sans le soutien logistique, financier et moral de ses partenaires précieux, qui ont permis les restitutions publiques en 2017 au sein de la Maison Centrale d’Arles malgré toutes les difficultés à surmonter : La Maison Centrale d’Arles, La compagnie Les Hommes Approximatifs, Le Théâtre d’Arles, La Garance – Scène Nationale de Cavaillon, Jean-Michel Grémillet, Le SPIP 13, La Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires PACA, La Direction et les personnels de la Maison Centrale, Équinoxe – Scène Nationale de Châteauroux, Le Printemps des Comédiens, La MC93 – Bobigny, Le CNCDC de Châteauvallon – Scène Nationale, La Coursive – Scène Nationale de La Rochelle, Le Théâtre Olympia – CDN de Tours, Le Merlan – Scène Nationale de Marseille, La Criée – Théâtre National de Marseille, Le Théâtre de la Porte-Saint-Martin / Ce projet a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation d’entreprise Hermès, la Fondation EC ART POMARET

CRÉATION THÉÂTRALE DE JOËL POMMERAT
LIBREMENT INSPIRÉE DE LA PIÈCE DE MARCEL PAGNOL,
EN COLLABORATION AVEC CAROLINE GUIELA NGUYEN ET JEAN RUIMI

Fanny et Marius s’aiment. Marius aime aussi son père. Seulement le jeune homme désire voyager. Est-il prêt à tout quitter ?

Revue et revisitée par le metteur en scène et auteur Joël Pommerat, cette nouvelle version de Marius, pièce de Marcel Pagnol de 1929, est née d’un projet singulier. Elle fut d’abord proposée en 2017 pour un travail théâtral mené à la Maison Centrale d’Arles. Cette aventure artistique, aujourd’hui en tournée, est interprétée par une troupe dont certains comédiens ont découvert le théâtre en milieu carcéral. L’artiste l’a contextualisée pour en livrer une approche moins édulcorée, plus âpre, plus juste. Marius vit avec le désir douloureux de s’arracher à sa ville pour rejoindre le lointain, l’inconnu. Pour le garder près d’elle, Fanny le met à l’épreuve de la jalousie. Toujours ancré à Marseille, ce Marius contemporain permet de retrouver une galerie de personnages dont le duo Panisse et César. La pièce explore des questions essentielles sur l’amour, l’attachement à un territoire et à une famille, et ce désir, si flou, de « réussir sa vie ». Marius nous raconte aussi en creux une aventure humaine : la rencontre entre le théâtre et un lieu d’enfermement. Sans complaisance, le travail et l’engagement de Joël Pommerat et de ses interprètes aboutissent à une histoire dont l’universalité continue à nous serrer le coeur. 

© Agathe Pommerat