Le programme de la nouvelle saison est en ligne ! Spectacles, événements, ateliers et bien plus vous attendent pour cette nouvelle saison.

Je télécharge la brochure de Saison 2024/2025 !

Texte lu par les élèves de la Séquence 11 de l’ESTU à la présentation de saison 2024-2025

Théâtre de l’Union • jeudi 20 juin 2024

Nous voulions juste ce soir, vous adresser un petit mot d’espoir. Espoir que nous portons aujourd’hui devant vous, en incarnant cette jeunesse (et nous le disons, elle n’a pas d’âge sinon de la force / du courage), cette jeunesse donc qui a encore, tout comme vous toutes et tous dans la salle, par vos singularités, vos histoires, vos origines diverses, vos pensées intimes uniques et individuelles qui parfois se rassemblent en bouquets, cette jeunesse donc a encore énormément à dire et à défendre pour continuer de réunir, réparer, et faire grandir nos humanités.

En effet, ce soir plus que jamais, nous prenons la mesure de la chance que nous avons, d’avoir pu écrire ce texte sans censure, et de pouvoir le lire devant vous. Ce soir plus que jamais nous mesurons la chance de la beauté́ de cette soirée, la chance d’imaginer se réunir encore et encore pour se rencontrer dans ce même établissement magnifique du Théâtre de l’Union et de continuer, je cite : « de se glisser dans ces salles pleines de souvenirs qui font de nous des adultes » (cette citation provient du spectacle Idiot ! Parce que nous aurions dû nous aimer de Vincent Macaigne). Ce titre subitement résonne et nous paraît d’une importance capitale.

Si nous pouvons prendre la parole devant vous ce soir, si vous pouvez d’ores et déjà̀ par ces annonces de spectacles, commencer à rêver, c’est parce que des moyens politiques et financiers ont été engagés par le service public. Si le matin nous, élèves de l’ESTU, nous nous levons plein de hâte, de fougue et de fatigue, pour nous rendre à l’école et y préparer des spectacles remplis d’images qui nourriront la pensée de celles et ceux qui s’y rendront, qui feront découvrir de nouveaux aspects du monde, qui continueront de rendre la région du Limousin attractive et prolifique, c’est aussi parce que des moyens politiques et financiers ont été engagés par le service public.

Si l’accès à une culture riche, représentative, diverse, dense, variée et complexe se fait c’est aussi grâce au service public. C’est l’existence d’un Ministère de la Culture (malgré́ le fait que les coupes budgétaires drastiques soient inquiétantes), ce sont les écoles, ce sont les formations publiques, mais c’est aussi et avant tout grâce à la persistance vive de la liberté́ d’expression.

Nous en revenons donc à notre petit mot d’espoir, mais cette fois-ci encore et plus que jamais c’est nous qui avons besoin de vous. Cette jeunesse a besoin de vous. Nous avons besoin de vous pour continuer d’exister dans des conditions politiques, matérielles et économiques viables. Nous avons besoin de vous pour que la richesse de l’offre culturelle perdure, et en ce sens nous avons besoin de vous pour que la liberté́ d’expression ne devienne pas l’ombre d’elle-même. Les arts vivants ont besoin de leur public pour continuer à vivre. Alors, pour que tous ces biens puissent exister encore, pour que les journées aient encore du sens, pour que vous puissiez encore tous et toutes, lire, écrire, voir, apprendre, comprendre, écouter, ressentir, vous réunir, vous oublier, rire, pleurer, penser, nous vous appelons avec force, avec courage, mais surtout avec espoir à vous rendre aux urnes le 30 juin et le 7 juillet. Pour que l’espoir prenne vie. Et pour que d’autres soirées comme celle-ci puissent exister.

Pour que nous soyons toujours là.

 

Les élèves de la Séquence 11 de l’ESTU
École Supérieure de Théâtre de l’Union