Réserver

Théâtre de l’Union

Durée : 1h30

À partir de 16 ans

jeu. 20 févr.

19h

ven. 21 févr.

20h

Distribution

Le texte est publié aux Editions Minuit.

Avec Vincent Garanger, Emmanuel Noblet

Scénographie Alain Lagarde

Création lumière Vyara Stefanova

Création sonore Sébastien Trouvé

Vidéo Pierre Martin-Oriol

Administration & diffusion Les Aventurier.e.s – Philippe Chamaux

Production

Production Cie LES CHOSES DE LA VIE / Coproduction Cie À L’ENVI, Théâtre Durance (Château-Arnoux-St-Auban), Théâtre du Rond-Point (Paris), Théâtre Montansier (Versailles), L’Éclat (Pont-Audemer), L’Estive – Scène Nationale de Foix et de l’Ariège, Théâtre des Célestins – CDN Lyon, La C.R.E.A – Coopérative de Résidence pour les Écritures, les Auteurs et les Autrices (Mont-Saint-Michel – Normandie)

TEXTE TANGUY VIEL
ADAPTATION & MISE EN SCÈNE EMMANUEL NOBLET

Victime d’une manipulation, un homme décide de faire justice lui-même. Il raconte à un juge ce qui l’a mené à cet homicide volontaire.

Martial Kermeur a jeté un promoteur immobilier à la mer. Arrêté, il raconte son histoire. Après un divorce, il a géré la garde de son fils, affronté un licenciement… et rencontré un entrepreneur douteux, Antoine Lazenec. Cet homme lui a fait dépenser sa prime de licenciement pour un appartement avec vue sur la mer jamais construit. Pour cet individu qui a tout perdu, l’impossibilité d’une justice légale l’a poussé au meurtre. En adaptant le roman de Tanguy Viel, Article 353 du Code pénal, paru en 2017, le metteur en scène Emmanuel Noblet fait de l’histoire d’une victime devenue meurtrier un spectacle d’une profonde humanité. Interprété par le comédien Vincent Garanger, Martial Kermeur déroule le fil des événements au beau milieu d’un chantier abandonné, au bord de la mer, tandis qu’un juge, joué par Emmanuel Noblet, le confronte de près. Véritable huis-clos et descente dans la psyché d’un individu, la pièce raconte la puissance des assignations sociales à travers le récit intime, et sous tension, d’un cinquantenaire. Avec pudeur et émotion, cette création nous parle d’un homme trahi, et du chemin qui l’a mené à un geste fatal en réponse à la perte du respect et de la dignité. 

© Adobe Stock 

 

  • Emmanuel Noblet s’est formé à l’École Supérieure de Théâtre de l’Union. Il a notamment joué au Théâtre de l’Union dans son adaptation du roman Réparer les vivants de Maylis de Kerangal, rôle qui lui a valu le Molière du Seul-en-scène en 2017.