LE BAR DES AUTEURS

Accessible aux personnes aveugles ou malvoyantes

Jeudi 27 Septembre 2018 - 12h15

Foyer des Coopérateurs du Théâtre de l'UnionLimoges

 

Jours tranquilles à Jérusalem, chronique d’une création théâtrale

de et par Mohamed Kacimi

 

 

Mohamed Kacimi est né en 1955 en Algérie. Journaliste, écrivain, dramaturge, il publie en 2017 Jours tranquilles à Jérusalem, aux éditions Riveneuve, préfacé par Adel Hakim. Sous titré Chroniques d’une création théâtrale Des roses et du jasmin, ce livre dont Mohamed Kacimi lira des extraits est né d’un étrange projet un peu fou, impossible… a priori.
En décembre 2014, alors que la situation à Jérusalem est extrêmement tendue, le metteur en scène Adel Hakim propose à l'écrivain Mohamed Kacimi de l’accompagner dans cette ville divisée pour travailler sur la dramaturgie de sa pièce Des Roses et du Jasmin avec des acteurs de Jérusalem, de Cisjordanie et de Galilée.
À travers trois générations, de 1944 à 1988, la pièce retrace les souffrances de ceux qui ont perdu leur terre lors de la création de l’état d’Israël et les souffrances de la Shoah qui ont concouru à cette création. Le metteur en scène et l’écrivain effectuent alors de nombreux séjours à Jérusalem jusqu’à la création du spectacle au Théâtre national palestinien en juin 2015.
Durant toute cette période, Mohamed Kacimi tient un journal de bord où il consigne toutes les étapes et tous les événements qui entourent la création de ce spectacle. Il y relate les doutes, les espoirs, la géopolitique qui s’insinue sur scène, les clivages dépassés, les détails qui prennent tout leur sens dans ce contexte, les anecdotes burlesques.  Une chronique indispensable parce qu’aujourd’hui encore, la création artistique ne peut s’exonérer de la réalité politique.
En affection et hommage à Adel Hakim.