LA CAPITAINERIE DES LANGUES : MURIEL MINGAU

Jeudi 19 Octobre 2017 - 19h00

Théâtre de l'UnionLimoges

 

Rencontres poétiques
En entrée libre, réservation conseillée

Cette saison, les Capitaineries des langues mettront notamment à l'honneur la poésie régionale et  se dérouleront en deux temps : une lecture par l'auteur d’une sélection de textes, suivie d’une rencontre et d’un échange avec le public.

Notre première invitée sera Muriel Mingau pour une rencontre-lecture autour de ses différents recueils de poésie et en présence de Marc Petit. Ce sculpteur et l’une de ses créations ont inspiré les textes de son tout dernier ouvrage, Marc Petit dans le secret d’une œuvre, publié chez Les Ardents Editeurs (2017). Ce beau livre est un dialogue entre sculpture et poésie.

Un thème guide toujours l’écriture de Muriel Mingau, sachant qu’un livre portent aussi en germe le suivant. Ses textes peuvent naître de la vie quotidienne, de voyages réels ou fantasmés, de ses racines multiples, d’une porosité au monde comme il va.
Elle aspire à une forme de simplicité, fausse peut-être, mais avec le désir de partager une poésie dans laquelle il serait possible d’entrer de plain-pied, comme si elle était chose naturelle, ce qui est faux bien sûr, mais elle aime en cultiver l’illusion. Ce faux naturel est la musique des mots qui l’enchantent et la traversent, en réponse à la pulsation du vivant.

Elle a publié au Bruit des Autres : La Fête est finie (2006), Paradis à perdre (2008), Parsipeu et autres poèmes-pommes (2011).
Elle est aussi auteure d’ouvrages pour la jeunesse, Au Creux de la Noisette (Milan, 2005, traduit au Japon et au Brésil), La Naissance d’Uluru (Planète Rêvée, 2011).

+ d'infos et calendrier des prochaines manifestations : ici